Nuraghes en Sardaigne – Les sites les plus célèbres

  • Nuraghe la Prisciona

En Sardaigne, on compte plus de 8000 nuraghes , ces constructions de pierre en forme de cône tronqué unique dans leur genre et symboles de l’île. La Civilisation Nuragique ( Civiltà Nuragica ) demeura sur le territoire sarde de l’Âge de Bronze au 2ème siècle avant J.C. De nombreuses hypothèses existent au sujet de la fonction des Nuraghes, parmi lesquelles la plus crédible serait qu’elles seraient plusieurs comme des fonctions militaires, religieuses ou encore astronomique.

Les Nuraghes les plus célèbres du nord de la Sardaigne

La Sardaigne est recouverte de Nuraghes sur tout son territoire et parmi les plus connus du nord de la Sardaigne , nous citons le site archéologique de Turris Libissonis , l’ancienne Porto Torres et le Nuraghe Majore du temple de Pausania, à Conca Marina. Près d’ Alghero , se trouve le complexe nuragique de Palmavera , formé de plusieurs tours unies entre elles, qui conserve dans la tour principale une chambre centrale recouverte de tholos calcaire.

En province de Sassari, à Torralba, est situé le Nuraghe Santu Antine aux dimensions significatives et aux caractéristiques architecturales remarquables, ainsi que le Musée de la vallée des Nuraghes ( Museo della Valle dei Nuraghi ), une plaine entourée de montagnes volcaniques où vous trouverez des preuves de la présence humaine au Néolithique. La nécropole daterait également de cette même période.

En témoignage de l’histoire de la Sardaigne et des populations qui y vivaient, en plus des Nuraghes, d’autres types d’édifices et monuments sont présents également, comme les tombes des géants ( Tombe dei giganti ), le Domus de Janas (une nécropole) et les puits sacrés , liés au culte animiste de l’eau. L’un des puits les plus célèbres est celui de Santa Cristina , à Paulilatino en province d’Oristano, un exemple exceptionnel de technique de construction que composent le vestibule, l’escalier et la chambre souterraine avec couverture de Tholos.

Les Nuraghes à visiter au centre de la Sardaigne

Parmi les Nuraghes du centre sarde , se trouve l’imposant Nuraghe Arrubiu ( Nuraghe Rouge ), à Orroli en province de Cagliari , nommé ainsi pour la coloration rouge due aux lichens qui la recouvrent. Le complexe remonte à 1500 avant J.C. et il est l’unique Nuraghe en Sardaigne à posséder 5 tours placées autour de la tour centrale recouvrant une superficie totale de 3000 mètres carrés.

En Ogliastra , vous pourrez visiter le Complexe de Scerì , à Libono, parfaitement intégré à l’environnement naturel qui comprend le Nuraghe, un village et deux Domus de Janas. À Osini, est situé le Nuraghe Serbissi , construit sur un plateau calcaire où fut également construit un petit village de 8 huttes. A la même hauteur, sous le niveau du Nuraghe, s’est développé une grotte, une spectaculaire caverne karstique utilisée très probablement par les habitants du complexe.

Le village nuragique de Tiscali , en province de Nuoro entre Oliena et Dorgali, se trouve sur la colline homonyme de 518 mètres d’altitude. Dans un gouffre karstique au sommet de la colline, se trouvent les vestiges du village nuragique, concerné par un projet de conservation et de restauration. Le site est également visité par les amateurs de trekking avec une excursion de 3 heures environ. Dans la campagne de Abbasanta, se trouve le Nuraghe Losa , l’un des mieux conservés et constitué de coche basaltique et entouré d’un important mur d’enceinte.

Les Nuraghes les plus célèbres du sud de la Sardaigne

En Sardaigne du sud , ne manquez pas de visiter le complexe nuragique Su Nuraxi à Barumini , le plus grand de Sardaigne et du monde. Construit autour d’un Nuraghe à 4 lobes, l’aménagement est composé d’une cinquantaine de huttes rondes recouvertes de toits en bois et branches et reliées par un système similaire à celui des sites nuragiques trouvés en dessous de la Casa Zapata , dans la ville de Barumini.

Le Complexe de Gennamaria à Villanovaforru est relié à l’intérieur d’un parc boisé dominant la colline, d’où la vue donne sur du Golfe de Cagliari à celui d’Oristano. Le Nuraghe à 3 lobes et le village sont entourés par une paroi extérieure hexagonale dotée de tours. À Villanovafranca, se trouve le Nuraghe Su Mulinu , un majestueux autel nuragique construit à partir de blocs de marne, qui subit 3 phases de construction. A la dernière phase, fut construite une tour qui a ensuite été utilisée à des fins civiles et funéraires à l’âge Punique, Romain et début du Moyen-Âge.

Proche de Cagliari , à Quartu Sant’Elena, se trouve le Nuraghe Diana , en sarde Nuraxi Janna (porte). Le complexe est constitué d’une tour principale et de deux autres tours connectées entre elles par un rideau mural. Pendant la Seconde Guerre Mondiale il fut utilisé comme un fort, et la zone riche d’ aménagements archéologiques furent ,quant à elles,  employées comme poste-frontière des débarquements, grâce à la position favorable sur le golfe et les voies maritimes.

Fonti delle immagini: