Les mines en Sardaigne – Anciens métiers et nouveaux musées

La Sardaigne est une terre riche en mines. Cette abondance de matières premières a permis à l'ile de débuter une importante tradition minière au cours des siècles. Plusieurs mines sont aujourd'hui accessibles pour des visites et un grand nombre de musées ont été inaugurés pour faire connaître l'ancien métier de mineurs.

La galerie Henry à Buggeru

La galerie Henry est la partie visible de la mine de Buggeru . Il s'agit d'une plateforme de transition particulière . Elle fut construite en 1892 afin de favoriser le passage d'une locomotive pour remplacer l'utilisation des mules pour le transport des matériaux.

En s'aventurant dans le tunnel creusé dans la roche, il est possible d'écouter des récits racontés par le guide touristique local tout en se laissant envouter par les scintillements de la mer bleue qu'offre cette zone de Iglesias. Parfois, lorsque le véhicule fonctionne, la visite du site est effectuée à bord d'un petit train . Cette expérience peut être particulièrement appréciée par les plus petits.

Les autres mines du Sulcis-Iglesiente

Mine de Masua Le site minier de Masua - Porto Flavia , qui fait partie d 'Iglesias , est un autre site très impressionnant de Sulcis-Iglesiente.

Ce n'est pas une véritable mine, mais une installation portuaire creusée dans la montagne à travers laquelle, grâce à un système de deux galeries, des minéraux ont été extraits et transportés à la surface pour être déchargés dans des bateaux de transport. De cette position privilégiée, vous pourrez profiter de la vue saisissante du Faraglione Pan di Zucchero qui s'élève au-dessus de la mer.

Mine de Montevecchio Des monuments d'archéologie industrielle minière sont également présents dans d'autres villages tels que Arbus et Guspini (mine Naracauli, zone minière de Montevecchio ), Carbonia (mine Bacu Abis, mines Serbarius et Barbusi etc...), Gonnesa (mine de carbone Fontanamare et Nuraxi Figus, encore en activité) et Gonnosfanadiga (Mines de Fenugu Sibiri et Perd 'et Pibera).

Le parc Géominéral de la Sardaigne

En 1998, l' UNESCO a reconnu la valeur de la tradition minière en Sardaigne et sa valeur culturelle et environnementale en établissant le parc Géominéral sarde . Les huit zones incluses dans cet établissement appartiennent à 81 communes et couvrent un total de 3500 km² .

Mine de Sassari Les principaux lieux d'intérêt se trouvent dans la région de Sulcis-Iglesiente , mais les zones de Monte Arci, Orani, Funtana Raminosa, Sassari et Alghero , ainsi que Sarrabus et Gerrei sont également classés sous la protection du parc.

Le musée du charbon à Carbonia

La ville de Carbonia , situé au sud-ouest de la Sardaigne, prend son nom de la tradition de l'industrie du charbon . En l'honneur des des anciens métiers liés à l'extraction du matériaux, en 2005, grâce à la rénovation de l'ancienne mine de Serbariu , le musée du charbon ( Museo del Carbone ) est né.

Le musée est structuré en trois parties : la lampisterie, la galerie souterraine et la salle des treuils. La lampisterie abrite une exposition permanente du musée (lampes minières, outils de travail anciens et documents anciens). Dans le tunnel souterrain est une reconstruction des anciennes techniques d'extraction a été mise en place, tandis que la salle des minerais a conservé la machinerie utilisée pour la descente et la remontée des mineurs et des matériaux.

Fonti delle immagini: